GherFrance

GherFrance

L'APPEL DU DESTIN ou bien LLAMADA DEL DESTINO;

                                       

 

S’il vous plait attendez un court instant pour que tout soit enregistré sur votre ordinateur avant de démarrer la lecture. Avec ma gratitude ! L’auteur.

 

Bonjour, Bonheur.

 

La présentation de ce cédérom est semblable à celle d’un livre réalisé sur du papier.

 

C’est plus sympa envers le lecteur ou la lectrice.

Enfin c’est ce que je pense.

Et je crois cela magnifique !

 

                                                                                       L’auteur de l’œuvre

                                                                                Et réalisateur du cédérom

                                                                                       GherFrance Merci

 

 

                          

                                                 GHERFRANCE  Merci

                     

                                                         

                                    L'APPEL DU DESTIN

 

                                                (Llamada del destino)

 

                                                                           

                                                                                                                

                                                             Roman

 

 

                                                    Provence créations

                                                           Cédéroms

                                                                                                                                                                                                   

                                                                               Offert par l’auteur

                                                                                      

                                                 ****************************************

     Le Code de la Propriété intellectuelle, et la loi du 11 mars 1957 interdisent les copies ou reproductions destinées, à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou bien partielle faite par quelque procédé que ce soit, y compris informatique, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droits est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles n°335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.     

 

                                                               *  *  *  *  *  *

                                                          GherFrance Merci

                                                             31 août 2014

                                                      Classification Dewey 841

                                                   iSBN 978 – 2 – 916990 -00 2

                                                       EAN 978291699002

 

                                                                                

 

 

                                               Ó Copyright – GherFrance Merci

                                                  Édité & Réalisé en cédérom

                                                 par l’auteur GherFrance Merci

                                                          e 31 août 2014

                                                    en Côte d’Azur – Riviera

 

 

                             ****************************************************

                                                      

 

 

                                                  * Du même auteur *

                                                   * Sur Cédéroms *

                  

 

      L’Appel du destin

                           ─ Roman d’aventure, romantique.

      Le Prédateur et les Chevaliers

                           ─ Roman d’aventure et philosophique

      Ma Jonque « La Gratitude »

                            ─ Roman philosophique et métaphysique

      Les Portes des Lumières

                           ─ Roman prémonitoire et métaphysique.

      Nos chers amis à quatre pattes ─ Contes                      

      Nos plaisantes compagnes ─ Contes

      Nos amis de la forêt ─ Conte pour enfants

      Nos amis les gens ─ Contes

      Nos amis les autres gens ─ Contes

      Nos amis du féérique ─ Contes.

      Bounty ou pas Bounty ─ Contes

      Neuf livrets de poésie

                   ─ 1) Nos pas ─ 2) Le toit du monde ou Ras el   Hannut ─ 3) La Puerta del Sol ─ 4) Soleil ! Soleil ! ─ 5) Vaste est l’horizon ─ 6) A chaque levée du soleil commence la vie ─ 7) L’arène ─ 8) Chère  Côte d’Azur j’’aime ton soleil ! ─ 9) Faiblesse et drogue. 

                   Chaque livret comporte selon le cas entre 5 et 20 poèmes                                                                    

                                        *********************************************

 

                                             GHERFRANCE  MERCI

 

 

                                        L’ appel   Du  Destin

                  

                                                 (Llamada del destino)

 

                                                      ─ Prologue ─

 

   Ceci est un roman où le réel et l’imaginaire se mêlent intimement.

 

   Ce dernier s’affranchit hardiment des contraignantes trois dimensions créées d’office par les êtres humains. Il interpénètre (l’imaginaire), les mondes invisibles, non pas inexistants, des autres dimensions de la pensée, des multiples Univers et des mondes intermédiaires.

 

Toute pensée est création. Donc toute pensée est action. Elle devrait être aussi, systématiquement, toute d’amour. Il faut qu’elle le soit !

Mais les êtres humains ont, au fil des temps, créé la négativité qui a pris une importance et une force colossales, qui de par sa création même génère sa propre autodestruction, après avoir fait de gigantesques dégâts individuels et collectifs.

 

Ce roman se veut ─ ou pour le moins souhaite ─, source de joie, de vérité, de réalité, de bonheur, de monde de paix et de sérénité. Et cela, sans tenir aucun compte du carcan dimensionnel créé consciemment ou inconsciemment par les êtres humains, qui pour un grand nombre ignorent volontairement ou involontairement, la beauté de la Loi de l’attraction de l’amour et aussi ce qu’est la Force de l’amour, qui envers et contre tout, sont invincibles. Que ce soit dans les temps présents ou bien dans les temps à venir !

 

 

                                                                   L’Auteur

                                                                    GherFrance

 

                                                     **********************************

 

                                                             * Le Préambule *     

 

                Bonjour

 

** Selon mon idée, j'ai la chance d'avoir de l'imagination, de l'inspiration et je sais écrire.

Cette manne me vient de l'Univers, de je ne sais où exactement...

 

** Est-elle apparue avec ma naissance ou plus tard ? Je l'ignore.

 

** Ce que je sais par contre, c'est que mes parents, mes ancêtres, ne l'ont pas achetée financièrement, c'est-à-dire en argent comptant.

En écrivant sur du papier ou bien à l'ordinateur, aucune pensée mercantile ne peut vibrer en moi.

Donc impossible de vendre ce que j'ai reçu gratuitement.

 

** Dans ma tentative de me faire éditer "Nos amis à quatre pattes", j'ai constaté que l'éditeur, sans l'indiquer nulle part, était un éditeur à compte d'auteurs (Tous les frais de parution à la charge de l'auteur du manuscrit), et que cet éditeur, l'argent encaissé, durant les deux années de contrat était resté impassible, sans faire le moindre effort pour promouvoir mon ouvrage sur les animaux, plein de charme, de tendresse, en un mot d'amour envers les bêtes.

 

** Ce qui m’a décidé de créer ma propre conception d'éditions, pour mes œuvres : " Provence Créations Cédéroms", afin d'éditer mes nombreux manuscrits sur CD, et faire don (offrir) de ces livres gravés sur cédéroms aux personnes qui vont me le demander.

Ce qui est le contraire d'un esprit mercantile. Offrir est une joie, sans cesse renouvelée !

 

** Si parmi les lecteurs et les lectrices de mes livres cédéroms, il s'en trouve que certains estiment que l'œuvre a une valeur financière, « Qu’il faut faire quelque chose… », à ce moment là seulement l’auteur GherFrance, créera une Fondation. Ainsi, ces généreuses personnes auront la possibilité pour le remercier du plaisir qu’ils ont éprouvé à la lecture de cet ouvrage, d’adresser un don exclusivement à la Fondation GherFrance, dont l'idéal dans les temps présents et dans les temps futurs, est de faire le bien et d’aider les autres, les enfants et les adultes, avec amour, joie et bonheur.

 

Seuls les dons si modestes soient-ils iront à la Fondation et nulle part ailleurs. « La façon de donner est plus importante que ce que l’on donne » répétait souvent Mère Teresa.

 

** La création effective de cette conception d’éditions littéraires " Provence Créations Cédéroms" a eu lieu le 29 avril 2014.

 

Avec ma sympathie.

GherFrance Merci.

 

** P.S. : le terme "Cédérom" a été créé et officialisé par l'Académie Française pour apporter un équivalent au terme CD ROM international. Il fait partie du langage courant.

 

                                         *******************************

 

                                                  Dédié

                                                  A toutes les personnes que j’aime,

                                                  où qu’elles soient !

 

                                          *****************************

 

 

                                                      ― Chapitre I ―                                                  

 

 

 

 

                                              

       Anatoàle se réveille subitement. Il sort de son rêve et croit encore s’y trouver. Émilie, penchée au-dessus de lui, tapote tendrement son épaule.

      ― Chéri, réveille-toi ! Nous sommes en vue des côtes de l’Équateur et j’ai besoin de tes directives. En te levant, fais attention à ton café sur le plateau. Tu as bien dormi ? Je t’aime ! Je retourne à la barre, ne sois pas trop long à venir. Nous avons enfin atteint ton pays, celui de ton cœur. Alors toi, le commandant, c’est le moment de monter sur le pont. L’équipage attend tes ordres. La mer est belle, étale, j’ai l’impression que nous approchons d’une sorte de paradis grâce à ta persévérance. Je n’ai jamais été aussi heureuse de ma vie, à part le jour où nous nous sommes mariés. Capitaine, il est temps que vous preniez la direction des opérations ! Aussitôt après avoir échangé un tendre baiser, par l’escalier de l’entrepont elle s’élance vers la poupe.

 

      Le périple de sept mille kilomètres s’achève ― quatre milles nautiques est un terme plus approprié. Depuis le départ le bateau a navigué sur une mer aimable et affectueuse. Aucune tempête, aucun vent malicieux ou même coléreux ne sont venus troubler cet exploit hardi d’un couple de navigateurs effectuant, pour la première fois ensemble, une traversée de cette importance. Poséidon, la Chance, les Maîtres de Nazca, les Protecteurs, la Persévérance et surtout ce merveilleux pouvoir, qu’ils portent en chacun d’eux, tous ont veillé minute après minute à la réussite de cette intrépide aventure. « Ainsi, depuis mille vies la boucle va être fermée »

      Le visage d’Anatoàle rayonne. Il est amoureux de la vie, et sait que celle-ci est amoureuse de lui, alors il exulte ! C’est visible, la joie et le bonheur sont en train de se répandre dans son cœur et son esprit, il en sent les vibrations. Il éprouve une gaieté sereine à prendre rapidement une douche, car il a hâte d’arriver sur le pont pour embrasser celle qui a pris le risque de le suivre. Il veut lui témoigner au plus vite, de vive voix, sa reconnaissance, son amour et son émotion qu’elle soit auprès de lui, dans ces instants sublimes. Et après sans attendre, remercier chaleureusement son équipage : Yves Le Goff brillant Second et marin hardi, Léonce Martin le majordome, le garde du corps autant que matelot qualifié Bonheur le Péruvien, fidèle navigateur compétent et mécanicien talentueux. Puis Générosité sa femme bonne matelote et dévouée domestique. Restera à féliciter chaleureusement aussi Andréa Le Goarec, femme de chambre exceptionnelle, un « Cordon bleu » des fourneaux et élément incomparable dans les gréements, même par vent fort. Aucun n’a failli un seul instant dans sa confiance en lui, le servant avec un dévouement affectueux et un courage exemplaire. Ensuite, étreint d’un bien-être profond, le regard vers l’horizon, sans dire un mot contempler dans le lointain les côtes équatoriennes devenues proches. Les voici ses chères amies bleuissantes, elles sont bien là, à portée du regard. Sur le gaillard d’avant, serrant l’épaule de son adorable épouse avec émotion, il reste là telle une statue de pierre, le visage tourné vers l’orient, submergé par une béatitude sublime d’un amour sincère pour ce pays, où il n’est pas né.

 

      ― Émilie aimée, nous avons réussi, dit-il, la gorge nouée par l’émotion. Au-delà de nos espérances, nous sommes arrivés avec un yacht en parfait état. Tu as été courageuse, exceptionnelle même. Je te suis profondément reconnaissant d’avoir cru en moi, car avant le départ tu étais la seule. Maintenant que nous touchons au but, je peux te l’avouer : j’ai hésité, supputé, hésité encore, dans le silence de mes pensées et de ma conscience à te proposer de partir avec moi, d’embarquer pour faire la traversée de la France au Pérou. De nombreuses raisons se présentaient à mon esprit : ta santé incertaine, ta méconnaissance et ton inexpérience de la mer, autant de motifs à ma réticence. J’ai souvent songé à partir seul, sans contrainte, donc avec moins de risques. Impossible de savoir à l’avance de quelle façon, physiquement, moralement, psychiquement, tu réagirais en mer : comment tu accepterais son immensité, son mystère et son amour. Ensuite, l’aimerais-tu et ce sentiment serait-il réciproque ? Partir sans toi, me paraissait inconcevable. Donc, je me trouvais plongé dans un dilemme important.

      Son regard effleure les eaux calmes, glisse vers la ligne bleu foncé des côtes équatoriennes qui se rapprochent lentement. Anatoàle ajoute :

      ― J’ai réfléchi aussi au fait d’être mariés et à notre amour. Cela me donnait-il le droit ou tout au moins la faculté de te demander d’embrasser avec moi ce projet de traverser les mers pour aller en Amérique du sud ? Je le sais, mon dessein, dès sa conception, est apparu aux sédentaires rencontrés, comme un « projet insensé», hors du commun, invraisemblable, un « pourquoi une pareille idée ça n’a pas de sens ? » A la différence de ceux dont je viens de te parler, tu m’as cru, fait confiance et tu as espéré avec moi. Mon équipage a réagi de la même façon. Grâce à vous et à mon bateau, nous sommes, à quatre encablures du pays dont je rêve depuis mon enfance. Te souviens-tu, enchaîne-t-il, je le répétais et l’écrivais de toutes les façons sur des affichettes sorties tout droit de mon imprimante ? Il y en avait, posées avec soin, sur les murs de mon bureau, dans la sympathique maison que nous habitions dans le Lubéron. Puis à Nice, j’ai fait la même chose, afin de me déterminer plus intensément ; te rappelles-tu ces motivations, avec un beau cadre vieil or : « Le combat pour la Réussite est un combat permanent. Le génie est la capacité infinie de se donner de la peine. Mon projet est un projet fou, c’est pour ça qu'il réussira » ― et enfin celle-ci : « Entreprendre, toujours entreprendre et réussir » ?

      ― Oui mon amour, j’ai tout gardé en mémoire. Mais le plus important pour moi était ta façon d’être. Elle m’impressionnait et encore aujourd’hui. Pour atteindre tes objectifs, tu utilises une détermination mystérieuse et tu parviens à chaque fois au but que tu t’es fixé. Souvent je me demande quel personnage énigmatique se cache en toi ; quel est ton secret ? Comment fais-tu pour réussir, alors que rien en apparence ne semble aller dans la direction que tu as choisie ? J’ajouterais même souvent le contraire. S’il m’est donné de savoir, cela sera au moment voulu, dans les temps présents ou bien dans les temps à venir. Pour     l’actuel, l’essentiel : être là, près de toi, à l’instant où nous allons toucher terre en Équateur. J’ai l’impression d’être l’un de ces navigateurs espagnols du quinzième siècle abordant le rivage. Nous avons eu confiance en toi, sans douter un seul instant et dans quelques jours nous entrerons dans le golfe de Guayaquil, c’est dans la logique des événements. Fasse le ciel que tout aille bien ! Ton bateau n’a rien de comparable à ces énormes caravelles ventrues du temps jadis, mais c’est évident : tu es un excellent capitaine. Tu as su nous faire naviguer sans inquiétude ni difficulté. 

A chacun, tu as montré la meilleure technique pour gouverner un bateau ; tenir un cap ; mieux prendre la lame. Nous voici exactement à l’endroit où tu avais promis d’être. C’est une certitude, tu es un navigateur de grande qualité et ton lieutenant aussi. Tous et toutes sont de mon avis. Ceci dit, il y a quelque chose chéri, que j’aimerais que tu m’expliques, ajouta Émilie. Tout à l’heure, tu m’as donné les motifs qui te venaient à l’esprit et te faisaient tant hésiter à m’emmener avec toi. Pourquoi as-tu décidé du contraire ?

― Depuis que nous avons largué les amarres dans le port d’Antibes, à chacun de mes quarts, pendant quatre heures, j’ai réfléchi à cette importante question que tu viens de me poser : pourquoi malgré tous les obstacles incontournables à t’emmener, j'ai décidé de faire l’inverse en te demandant d’embarquer à bord de «L’Acatlaé » ? Les risques paraissaient importants. Alors ? Après être resté un long moment silencieux, il ajoute : pendant la traversée, étant à la barre, au cours de ces soixante dix jours et autant de nuits, tenant fidèlement le cap, j’ai partagé mon temps en deux. La première partie a été consacrée à débattre avec moi-même de ce problème te concernant et l’absolue nécessité de le résoudre avant d’acheter le bateau et prendre la mer. La seconde fut réservée à mes écrits et au roman en cours. J’ai d’abord mis sur la table de mon esprit, côte à côte, les objections que je formulais quand nous étions à Mauragne et après à Nice. Quoique dans cette belle ville, tout fut déjà très différent. J’en ai longuement discuté, avec la Grande bleue et les océans sur lesquels nous avons navigué. Faire un tel choix n’est pas chose facile, et souvent je me suis demandé, pourquoi je me trouvais confronté à ce dilemme. Parfois je me révoltais, ne comprenant pas pour quelle raison « On exigeait cela de moi » Car enfin, nous nous étions mariés par amour, sans tenir compte des critiques acerbes, des avis défaitistes étant donné notre différence d’âge. Nous en avons entendu chacun de notre côté de ces oiseaux au sombre plumage, jaloux de ne pouvoir en faire autant et trop coincés pour oser. Il y avait bien eu, après la lune de miel, une période difficile de dix années, due en grande partie au comportement de tes enfants et des miens. Mais peu de jours après notre installation à Nice, nous avons retrouvé le chemin de nos cœurs et un amour encore plus beau, plus immense que celui de notre début de couple. Une nouvelle vie sentimentale, pleine de bonheur et de joie, entrait en nous, par la.......................

 

.............................. La suite de ce roman d'aventure et aux péripéties romantiques est sur un cédérom, qui peut vous être offert et envoyé gratuitement.

                                                                                                L'auteur GherFrance.



31/08/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres